radiomuseum.org

 
Please click your language flag. Bitte Sprachflagge klicken.

History of the manufacturer  

Cameca, Radio-Cinéma; Paris, Courbevoie

As a member you can upload pictures (but not single models please) and add text.
Both will display your name after an officer has activated your content, and will be displayed under «Further details ...» plus the text also in the forum.
Name: Cameca, Radio-Cinéma; Paris, Courbevoie    (F)  
Abbreviation: cameca
Products: Model types Others
Summary:

Compagnie Radio-Cinéma
79 Boulevard Haussmann, Paris (1933)
35 Rue Armand Sylvestre, Courbevoie (1939)

C.A.M.E.C.A - Compagnie d'Applications Mécaniques à l'Électronique au Cinéma et à l'Atomistique S.A.
103 Boulevard Saint-Denis, Courbevoie (1954)

Founded: 1929
History:

À partir de Wikipedia :

La société a été fondée comme filiale de la Compagnie générale de la télégraphie sans fil (CSF), en 1929, sous le nom de « Radio-cinéma » au moment de l'émergence du cinéma parlant. Il s'agissait alors de concevoir et fabriquer des projecteurs de cinéma qui puissent équiper de grandes salles comme le Gaumont Palace.

Après la Seconde Guerre mondiale, sous l'impulsion de Maurice Ponte, directeur général de la CSF, la société industrialise des instruments scientifiques développés dans des laboratoires universitaires français : spectromètre optique à étincelle au début des années 1950, puis microsonde de Castaing à partir de 1958, puis analyseurs ioniques relevant de la technique SIMS à partir de 1968. C'est également au début des années cinquante que la société s'établit dans l'usine de Courbevoie, boulevard Saint-Denis, où elle restera plus de cinquante ans. Les spectromètres à étincelles ont été abandonnés à la fin des années 1950.

La société a pris le nom de CAMECA en 1954, sigle pour Compagnie des Applications Mécaniques et Électroniques au Cinéma et à l'Atomistique. L'activité des projecteurs de cinéma ne devait pas se poursuivre au-delà de 1960, mais l'activité cinématographique connaît cependant au cours des années 1960 un regain éphémère avec l'aventure du Scopitone.

À partir de 1977 et du lancement de l'IMS3F, Cameca détient un quasi-monopole dans le domaine du SIMS magnétique, alors qu'elle doit partager le marché des microsondes de Castaing avec des concurrents japonais, notamment JEOL (en). L'industrie des semi-conducteurs représente un débouché très important pour le SIMS magnétique. À la fin du XXe siècle, Cameca prend pied dans une troisième technique analytique, la sonde atomique tomographique (TAP).

En 1987, Cameca quitte le groupe Thomson-CSF et fait l'objet d'une opération de reprise par le management et les salariés (LBO). En 2001, elle est vendue à un fonds d'investissement français, puis au fonds d'investissement américain Carlyle group qui revend la société en 2007 au groupe américain Ametek.

Pendant la guerre :

La société a été fut mise sous séquestre le 8 avril 1940. En juin 1943, l'usine était déclaré VA-Betrieb.

This manufacturer was suggested by Heribert Jung.


Some models:
Country Year Name 1st Tube Notes
60 Ensemble Sonore Symphonic "30" 12AY7  Ensemble Sonore Symphonic "30" is an AC operated amplifier intended for usage with film (s... 
60 Scopitone ST-16   Das Scopitone ist eine Musikbox, bei der gleichzeitig das Bild des Sängers bzw. der Sänger... 

[rmxhdet-en]
  
rmXorg